Rien à voir avec le port …

Mais avec les olympiades :

Elle ressemble aux enfants
Qui s’essaient à la vie
Son regard est ardent
Qui chante une petite fille

Mais derrière ce tableau
Bucolique, la mignonne
Dissimule in petto
De la graine de championne

Plus rapide que son frère
A courir dans les près
On la voulut première
Au rang des médaillés

Cette petite anonyme
Deviendrait, c’est certain
Une déesse de la gym
Et la fierté des siens

Mais la noble ambition
Couvée par ses complices
Et bénie des champions
Réclame des sacrifices

D’un corps souple et gracile
On s’acharna dès lors
A sculpter le profil
Pour une médaille en or

On la muscla puis l’étira
La tritura, l’écartela
La déforma, la supplicia
Puis on recommença…

Mille fois, sur le métier
Elle tordit son corps sage
Sous l’oeil sec, sans pitié
Des maîtres de l’esclavage

… Elle a bientôt vingt ans
Automne de sa carrière
On l’appelle “mon enfant”
Mais il y a la manière …

Quelques instants de gloire
Son corps est une machine
Tendu vers la victoire
Mais son coeur crie famine

Au nounours, son ami
Elle confie ses tourments
Elle n’a pas bien compris
Et pleure tout doucement

Elle ne fut pas violée
Jamais rouée de coups
On l’a même admirée
Souriante, sous le licou

Elle apprit la souffrance
Victime de l’esclavage
Mais aussi le silence
A subir les outrages

Et nous qui condamnons
Les violences enfantines
Chauvins, nous admirons
Les exploits d’une gamine

Trois minutes de spectacle
Pour une vie de martyr
Trois minutes au pinacle
Je devrais applaudir ?    JM

Jeudi

Les vacances sévissant, l’habituel rendez-vous du jeudi semble condamné. Pourtant si d’aucuns malchanceux le désirent, un petit en-cas pourra être proposé. On attend vos désirs ou propositions ! 

images-2

Remontage de bretelles !

imagesMesdames, Messieurs,

À faire suivre à ceux à qui je n’ai pas les mails.

Après mon passage de vendredi matin, je me permets de vous faire quelques remarques.
Ce local est disponible pour tous les membres et se serait bien que chacun respecte cet endroit.
C’est sympa de faire des repas le jeudi midi ou soir, mais je vous demande de respecter les lieux.
Lors de ma visite, voici ce que j’ai trouvé.
Du pain parterre dans les escaliers ainsi qu’une bouteille de thé froid vide. La table ronde pleine de miettes donc pas nettoyée et pas pliée. Les grandes tables tables avec des tâches et avec des miettes.
La machine à laver pas vidée et la machine à café qui regorgent de capsules usagées et le bas d’égouttage de celle-ci rempli. Et les verres vides de bocaux et autres qui ne sont pas évacué.
Et je ne parle pas du four.
Ce n’est pas à la femme de ménage à ranger tout ça.
Alors je vous demande de faire un effort et de laisser cet endroit impeccable comme vous l’avez trouvé.        Signé : Notre présidente
Que ceux qui se sentent concernés prennent note de ce qui précède.