Loucherie du jour

LE  CULTIVÉ

 Grand lauréat de l’eugénique
Il savoure l’indicible chance
Qui, par les liens de génétique                           
L’unit aux fastes de l’excellence

Les perles de ses lobes cérébraux
L’assirent sur des bancs prestigieux
Pourvoyeurs de titres qu’aussitôt
Il exhibe au vu des envieux

Les questions demeurées absconses
Au flanc de nos esprits barbares
Trouvent chez lui toujours la réponse
Qu’il nous assène, et sans retard

Il a tout vu, tout lu, tout bu
Le bulldozer de sa mémoire
Nous écrabouille tel un fétu
Fait de paille et de désespoir

Cette omniscience universelle
Quasi-turgescence culturelle
Qui le rassure et qui le grise
Se devrait d’être la terre promise

Mais s’il s’emmerde avec constance
Dans l’illusion que la culture
Est soeur jumelle d’intelligence
C’est qu’il est con, seul, immature.